Publié dans Article littéraire, citation, roman

Extrait :nulle autre voix

«Comment échapper au huis-clos d’une pensée solitaire, souvent à la dérive ? Comme érodés par le temps et le désir d’oubli, mes souvenirs hésitent et se dérobent au seuil de la conscience »
-Maïssa Bey, Nulle autre voix, P145-

Publicités