Publié dans Article littéraire

le naturalisme

La théorie naturaliste est basée sur quelques idées de la philosophie positive ; la prédominance de la nature biologique de l’homme sur sa nature sociale en est la plus importante. Les naturalistes considéraient l’homme comme un organisme qui agit selon les lois biologiques innées; c’est pourquoi, selon leur théorie, l’hérédité joue un rôle décisif dans son comportement. Le «Traité philosophique et physiologique de l’hérédité naturelle dans les états de santé et de maladie du système nerveux» du docteur Prosper Lucas ainsi que l’«Introduction à l’étude de la médecine expérimentale» du célèbre physiologiste Claude Bernard ont sérieusement influencé les écrivains naturalistes, en particulier, Zola. Ils ont déclaré qu’afin d’étudier l’hérédité ainsi que le milieu, l’écrivain doit procéder en savant, en explorateur : c’est l’expérience scientifique qui lui permettra de percevoir l’action de la loi biologique dans la conduite de ses personnages. En sa qualité de savant, il attachera la plus grande importance au fait authentique et au document. L’idée du roman «expérimental » et «scientifique» occupe une place considérable dans la théorie naturaliste.

On trouve la première réalisation de ces principes dans l’oeuvre des frère Goncourt : Edmond (1822-1896) et Jules (1830-1870).

– G.Rabinovitch, Histoire de la littérature française XIX – XXs (1870-1939). 1977

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s